Ils réclament leurs salaires depuis un an, l'employeur dément

perliculture tahiti
perle
©polynésie 1ère
Aux Tuamotu, les travailleurs d'une ferme perlière accusent leur patron de ne pas les avoir payés depuis un peu plus d'un an. Une version contredite par l'employeur en question qui se pose en victime dans cette affaire.
Cela durerait depuis un an. A Takume, aux Tuamotu, les travailleurs d'une ferme perlière accusent leur employeur de ne pas avoir versé leur salaire malgré les heures de travail réalisées. Les salariés ont donc décidé de revenir à Tahiti pour retrouver leur patron et lui réclamer leur dû. Lundi 18 mai, six anciens employés de Takume ont ainsi erré dans les rues de Papeete à la recherche de ce dernier, en vain.

En menant leur enquête, ces perliculteurs auraient découvert n'avoir jamais été déclarés. Surprise des employés, d'autant que sur leur modique salaire de 90.000 fcp, le patron aurait retenu une partie pour les cotisations sociales.

 Tauarii Lee  a rencontré les employés de cette ferme perlière de Takume

(F) ENROBE TL - AFFAIRE TAKUME.mp3


Suite à la sortie de cette affaire dans les médias, Bruno Faatoa a vivement réagi, ce mardi 19 mai, et dément toutes ces accusations. L'homme parle même de propos mensongers et diffamatoires. Selon lui, les jeunes en question seraient devenus incontrôlables et auraient sombré dans la drogue et la délinquance. Face à leur mauvais comportement, ce dernier aurait donc été contraint de les licencier. 

L'interview de Bruno Faatoa, perliculteur