Ivre au volant, il percute deux piétons

justice tahiti
Justice
©AFP
L’insécurité routière encore une fois au banc des accusés au tribunal correctionnel de Papeete, ce jeudi 19 janvier. A la barre, un homme est jugé pour conduite en état d'ivresse et pour avoir percuté deux piétons. 

Cet accident aurait pu venir gonfler les chiffres déjà trop élevés du nombre de morts sur les routes de Polynésie française en 2016. 27 morts pour cette année, soit 10 de plus par rapport à 2015. L’alcool est en cause dans plus de 7 accidents sur 10. Ce jeudi, au tribunal correctionnel de Papeete, l'alcool est encore une fois en cause. 

Le 18 septembre dernier, à Tautira, Sylvain et Tauraa rentrent tranquillement à pieds chez eux. Ils longent une route, une ligne droite plutôt bien éclairée. Soudain, une voiture arrivant par derrière les percute. Le conducteur, ivre, s'est endormi au volant de son véhicule. C'est le choc qui réveille le chauffard. 

 

"Terrorisme routier"


La plus jeune des victimes, âgée de 15 ans, passe près d'une semaine à l'hôpital. Quant à son cousin, blessé plus gravement, il comptabilise 120 jours d'ITT. Estropié, le jeune homme de 23 ans marche aujourd'hui difficilement. Son dossier médical fait état de plusieurs traumatismes physiques. "J'ai beaucoup de douleurs", confie la victime en colère. "Il ne faut pas boire et conduire !"

accident route


L'avocat des victimes parle de "terrorisme routier", au vu de la quantité d'alcool retrouvé dans le sang du conducteur, âgé d'une quarantaine d'années. 

Quatre mois après les faits, les victimes et leurs familles sont encore sous le choc. A la barre, le chauffard, lui, ne semble avoir aucuns remords. Il sera condamné à un an de prison avec sursis, un retrait de permis de 18 mois avec versement d'une provision de 400.000 fcp. A l'annonce du montant, l'accusé a fait part de son mécontentement. Ce qui lui a valu une menace de mandat de dépôt par le juge.