Jean Jacques Urvoas : un garde des sceaux piqué au tiare

politique tahiti
Jean-Jacques Urvoas
Jean-Jacques Urvoas ©PATRICK KOVARIK / AFP
Christiane Taubira a laissé sa place à Jean-Jacques Urvoas. Le nouveau ministre de la justice connaît bien la Polynésie française. Jean-Jacques Urvoas était en mission à Tahiti et dans les îles du 22 février au 4 Mars 2015. L'homme connaît bien les dossiers prioritaires du pays.
A 56 ans, le député Breton prend du galon et devient garde des sceaux. Proche de Manuel Valls, Jean-Jacques Urvoas va devoir notamment mettre en application les textes sur la déchéance de nationalité et sur la sécurité anti-terroriste. Des dossiers épineux sur lesquels sa prédécesseur était en désaccord avec le gouvernement. L'arrivée de Jean Jacques Urvoas au ministère de la justice vient ainsi redonner à l'exécutif une cohérence en matière de justice.

Le président Edouard Fritch connaît bien Jean Jacques Urvoas pour avoir travaillé avec lui à l'Assemblée nationale entre 2012 et  2014. Le chef du gouvernement sait donc qu'il pourra compter sur lui pour des questions d'ordre communal ou statutaire. D'autant que l'ex-président de la commission des lois connaît bien le fonctionnement du territoire polynésien et de ses institutions.

urvoas-fritch
Jean-Jacques Urvoas accueilli par Edouard Fritch, lors de son arrivée au fenua ©Polynésie 1ère


Un nouvel allié pour la Polynésie ?


Le garde des sceaux s'était rendu sur le territoire l'année dernière. Un séjour durant lequel le spécialiste des questions de sécurité s'était penché sur la refonte du statut, qu'il avait jugée "non prioritaire". "Cela ne préoccupe pas les Polynésiens" avait-il alors déclaré.

En revanche, l'éloignement géographique des îles avait changé sa vision des choses concernant "l'inter-communalité".  "Pas si simple lorsque l'on est aussi éloigné" avait-il déclaré à nos journalistes lors de son déplacement à Tahaa. L'homme s'était également déplacé à Raiatea et aux Marquises, à Hiva Oa et Fatu Hiva


L'actuel ministre de la justice avait également refusé d'entendre la demande du Tahoeraa concernant la nomination des juges. Le parti de Gaston Flosse souhaitait que le gouvernement puisse donner son avis, ce que Jean Jacques Urvoas avait trouvé "choquant". Le nouveau garde des sceaux a montré son entier soutien à Edouard Fritch, il l'a félicité d'avoir ouvert le contrat de projets au communes. "Cela ne s'était jamais fait avant", a-t-il rajouté.

La Polynésie français semble donc avoir un nouvel allié au gouvernement de François Hollande.

Lors de son séjour, Jean-Jacques avait accepté de venir sur le plateau de Polynésie 1ère :
Christiane Taubira a laissé sa place à Jean-Jacques Urvoas. Le nouveau ministre de la justice connaît bien la Polynésie française. Jean-Jacques Urvoas était en mission à Tahiti et dans les îles du 22 février au 4 Mars 2015. L'homme connaît bien les dossiers prioritaires du pays. ©Polynesie1ere
  Vos commentaires :

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live