polynésie
info locale

L'égorgeur du chien "Blanc Blanc" reconnu coupable de cruauté sur un animal domestique

justice tahiti
blancblanc
©1.ère
Il comparaissait ce matin devant le tribunal correctionnel de Papeete. Cet homme, âgé de 47 ans, avait égorgé sa chienne pour la manger, a-t-il justifié à la barre, "car elle attaquait les gens du quartier et aboyait trop". Les parties civiles ont obtenu en partie ce qu'elles réclamaient.
15 000 FCP d’amende et une interdiction de détention d’animal à vie, c’est la peine prononcée en pénal. Au civil, l’homme a été condamné à 1 FCP symbolique de dommages et intérêts envers l’association Ia Maitai te Animara, et 50 000 FCP pour la fondation Brigitte Bardot, qui réclamait 500 000 FCP.
Selon le code pénal, il risquait jusqu'à deux ans de prison et 3,5 Millions de FCP d'amende.
Pour Me Fidèle, cette peine doit servir d’exemple, bien que la consommation de chien en Polynésie ne soit autorisée. L'avocat des parties civiles a cité une décision de 1999 qui faisait jurisprudence. Un individu avait élé relaxé après avoir envoyé 10 chiens à l'abattoir.
 
Publicité