La brasserie de Tahiti suspend ses productions de boissons

économie tahiti
la brasserie de Tahiti suspend sa production
©polynesie.la1ere
Interdiction de l'alcool et confinement, la situation économique pousse la brasserie de Tahiti a fermer ses chaînes de productions . 400 salariés sont concernés. C'est une des plus grosse entreprise du pays qui est à son tour touchée par la crise.

 

Fini pour l'alcool, fini pour les sodas


L'interdiction de l'alcool lui aura été fatale, au moins temporairement. La Brasserie de Tahiti a décidé de fermer ses lignes de productions. Pas seulement l'alcool mais aussi les sodas. C'est toute la production qui s’arrête en attendant des jours meilleurs.

Ça ne servait à rien de produire si c'est pour ne pas pouvoir vendre [ …] l'arrêt de la vente d'alcool a été catastrophique – Gilles Helme, Délégué syndical a ti'a i mua

 

60 % de pertes de chiffre d'affaire


L'interdiction de la vente d'alcool a été dramatique pour la société qui fait la plus grosse partie de son chiffre d'affaire avec ces produits. Elle accuse une perte de 60 % sur son chiffre d'affaire, depuis le début du confinement et l'interdiction de la vente.
 

1300 familles menacées


Pour l'instant on ne parle pas encore de licenciements mais beaucoup des 400 salariés de la chaîne de production de la Punaruu se retrouvent sans travail. Certains ont été mis en congés ou sont en télétravail. En comptant tous les salariés et sous-traitants du groupe près de 1300 familles seraient impactées par cette suspension.

La brasserie de Tahiti fait partie des 5 plus grosses entreprises du pays.

Retrouvez les explications de Gilles Helme, délégué syndical a ti'a i mua interrogé par Inatio Raveino et Jacques Damour :