publicité

La Polynésie pas à l'abri de ruptures de stock de médicaments

Le phénomène apparu en 2008 complique la pratique des professionnels et angoisse les patients. Selon l’Agence nationale de sécurité du médicament, les ruptures d’approvisionnement ont été multipliées par 10 en seulement 5 ans.

  • E.Tang / V. Nauta
  • Publié le , mis à jour le
Actuellement, une cinquantaine de médicaments font défaut sur la liste des grossistes répartiteurs, en métropole comme en outre-mer. Les pharmaciens doivent s’adapter à cette réalité, c’est ce que Brigite Berthelot Le Blanc, la présidente de la section outre-mer à l’Ordre national des pharmaciens, a expliqué a Julie Straboni :

rupture stock médicaments

Une rupture de médicaments à laquelle nous n’y échappons pas.
Ici, les ruptures de stocks sont dues principalement aux épidémies, comme celles du chikungunya ou de la gastro-entérite qui ont sévi ou sévissent encore. En principe, il y a 5 à 6 mois de stock, mais avec une épidémie, c'est rapidement la rupture, car la production n'est pas suffisante pour alimenter le marché mondial.
Mais rien d’alarmant pour Olivier Jovelin, pharmacien à Faa'a, qui est au micro de Vaitiare Nauta :

La Polynésie pas épargnée par les ruptures de stocks de médicaments



1 439 608 335

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play