La Polynésie peut exploiter les terres rares et les nodules polymétalliques

économie tahiti
La Polynésie peut exploiter les terres rares et les nodules polymétalliques
©Capture d'écran France 2
Voilà un courrier en provenance du ministère des Outre-mer qui réjouit le gouvernement, et moins le Tahoera'a et l'UPLD. Il y est écrit que la Polynésie est compétente pour l'exploitation des terres rares et des nodules polymétalliques.


Oui, la Polynésie française peut exploiter les terres rares et les nodules polymétalliques. George Pau Langevin, la ministre des outre-mers, vient d'adresser en ce sens un courrier à Edouard Fritch.
Voilà un courrier en provenance du ministère des Outre-mer qui réjouit le gouvernement, et moins le Tahoera'a et l'UPLD. Il y est écrit que la Polynésie est compétente pour l'exploitation des terres rares et des nodules polymétalliques. ©Polynesie1ere

Une mise au point sur les ressources minières subaquatiques qui s'appuie sur les articles 13 et 14 de la loi organique de 2004 qui disposent que "la Polynésie française est compétente, que ce soit sur terre ou dans la zone économique exclusive (ZEE) sur l'ensemble des ressources minérales".
Seules les matières premières stratégiques, utiles à l'énergie atomique par exemple, relèvent de la compétence de l'Etat. De même que les "hydrocarbures liquides ou gazeux", précise les articles.
Le reste est de compétence du Pays.
Cela dit, George Pau Langevin assure à Edouard Fritch que l'Etat peut accompagner le Pays pour mettre en place l'exploitation de ces terres rares.
Voici un extrait de ce courrier :
courrier Polynésie compétente terres rares
©Ministère Outre-mer
Un courrier qui réjouit les autorités du Pays.
Ecoutez Jean-Christophe Bouissou, porte-parole du gouvernement :
©Polynesie 1ere
Par contre, du côté de l'UPLD, le scepticisme règne :
©Polynesie 1ere
Même son de cloche pour le président de l’Assemblée qui a déposé le 21 octobre dernier, une résolution pour affirmer la compétence du territoire :
©Polynesie 1ere
En tout cas, les terres rares sont encore et toujours au centre d'intérêts mondiaux. Et pour cause, une partie non négligeable de ces ressources en terres rares se trouvent actuellement au cœur de la zone économique exclusive polynésienne. Une aubaine économique pour l'avenir du Pays.

Retrouvez ce reportage ce soir dans notre Ve'a de 18h30 et notre JT de 19h.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live