A la rentrée, la liste des PPN pourrait changer

économie tahiti
riz
©D.R
Les produits de première nécessité (PPN) coûtent cher. Le gouvernement envisage d'en modifier la liste, et pourquoi, réorienter les subventions vers d'autres secteurs.
Le gouvernement souhaite revoir la liste des PPN pour la rentrée. Un serpent de mer, selon le vice-président, car chaque année, la question se pose. Pour Nuihau Laurey, les 2,5 milliards cfp de subventions alloués à ces produits de première nécessité, pourraient être revus à la baisse car au final, cela coûte cher à la collectivité. En effet, "le gouvernement se pose la question de l'efficacité des ressources qu'il consent à tel ou tel secteur", précise le vice-président.

Choix plus rationnels


"Ne vaut-il pas mieux octroyer des ressources à la politique de développement agricole, ou soutenir l'industrie ou le commerce ?", se demande-t-il. Autant de questions qui pourront permettre au gouvernement, à moyen terme, de "faire des choix beaucoup plus rationnels".

Le gouvernement souhaite revoir la liste des PPN

A la rentrée, la liste des PPN pourrait changer
©Le vice-président Nuihau Laurey et le ministre de l'Economie.


Les Outre-mer en continu
Accéder au live