La suppression de l'ITR impacterait le pouvoir d'achat des retraités de la fonction publique d'Etat

social tahiti
La suppression de l'ITR impacterait le pouvoir d'achat des retraités de la fonction publique d'Etat
©Polynésie la 1ère
La suppression progressive de l'’indemnité temporaire de retraite (ITR) inquiète les fonctionnaires d'Etat. Depuis la semaine dernière un groupe de parlementaires auditionne les acteurs du dossier au fenua, comme les centrales syndicales. Prendre le pouls pour trouver une alternative.

Thierry Barrère, secrétaire général Unsa Education, a fait partie des premiers à être auditionnés par cette commission. Le but de cette commision est de mesurer l’impact de la suppression de l’ITR et réfléchir à la mise en place d’un système compensatoire. Ce syndicaliste "espère vraiment que cette délégation de parlementaires pourra sensibiliser les autorités à Paris".

Résidents et locaux touchés

 

Selon lui, pour "les gouvernements successifs...il était nécessaire de supprimer ce qu'on appelle les "retraites cocotier", ceux qui venaient de métropole pour profiter de l'effet d'aubaine ici en Polynésie". En d'autres termes, ceux qui venaient spécialement ici profiter du complément de retraite. "La loi Jégo a stoppé cet effet-là. Maintenant, ce sont les résidents et les locaux qui pâtissent de cette suppression", précise Thierry Barrère.

Pour illustrer ce propos, il donne un exemple de cette suppression : "Il faut savoir que dès qu'il n'y aura plus d'ITR, des collègues de catégorie C vont arriver à la retraite avec moins du SMIC local".

Ecoutez Thierry Barrère, interrogé ce matin par Miri Tumatariri :

Thierry Barrère