Le blues des radios communales

médias tahiti
le blues des radios communales
©polynesie.la1ère
Après les démêlés avec la justice de radio Bleu, radio Maohi et maintenant radio Tefana une ombre plane sur les radios communales. Dernière en date Hiti Fm vient de se voir amputée d'une partie de sa subvention communale par la mairie de Punaauia. La fin d’une époque.

 
Le procès de l’affaire radio Tefana sera jugé par la cour d’appel mercredi.  Une épée de Damoclès plane sur cette radio qui émet depuis 36 ans avec des fonds communaux. En première instance, Oscar Temaru, le maire de Faa'a avait été condamné en septembre 2019 à 6 mois de prison avec sursis et 5 millions d’amende pour prise illégale d'intérêt. Par ailleurs, une amende de 100 millions cfp a été infligée à radio Tefana. Le président de l’association Te reo Tefana a lui aussi été condamné à 1 mois de prison avec sursis et 500 000 francs d’amende

Juste à côté à Punaauia, Hiti FM va carrément cesser d’émettre à la fin du mois nous apprend Tahiti Infos. Une baisse de sa subvention communale de 50% est à l’origine de cette décision. Selon nos informations, le budget 2019 de Hiti FM était de 26 millions contre 8 millions à son ouverture en 2014.

Après les démêlés avec la justice de radio bleu, radio maohi et maintenant radio tefana, le maire de Punaauia mise sur la prudence.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live