Le chikungunya continue de faire des victimes

chikungunya tahiti
illustration chikungunya
©CDC-GATHANY / PHANIE
Depuis le début de l'épidémie du chikungunya en Polynésie française, 40 personnes ont été hospitalisées et plus de 500 cas ont été confirmés.
Le chikungunya n'a pas fini de faire des victimes...Pour l'heure, 40 hospitalisations ont été enregistrées et 541 cas ont été confirmés dont 509 à Tahiti. Mais, selon les estimations du dernier bulletin de veille sanitaire, publié lundi 3 novembre, l'épidémie aurait déjà atteint plus de 3.000 personnes. Les îles d'Apataki, Moorea, Bora Bora, Raiatea, Raivavae et Hao sont touchées.

Premier cas importé de chikungunya en Nouvelle-Calédonie

Par ailleurs, selon nos confrères de NC 1ère, deux cas de chikungunya importé de Polynésie ont été détecté en Nouvelle-Calédonie. Il s'agirait d'un homme de 79 ans et de son fils qui rentraient de Tahiti pour rejoindre leur maison familial dans le quartier de Magenta à Nouméa. Le père de famille a été repéré par la caméra thermique installée à l'aéroport international de La Tontouta.

Retrouvez la liste complète des zones de pulvérisations sur Tahiti ici
 


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live