Le fugitif hongrois ne sera pas extradé

justice tahiti
hongrois
Adrian PATAKI, à gauche sur la photo, visiblement soulagé, à la sortie du Tribunal ©P.1ère Photo Tauarii LEE
La chambre de l’instruction a refusé d’exécuter le mandat d’arrêt européen émis par les autorités hongroises à l' encontre d'Adrian Pataki. Les magistrats n’ont pas la garantie qu’il sera rejugé équitablement dans son pays d’origine.
Ce trentenaire, arrêté par la gendarmerie en décembre à Huahine, est désormais libre de ses mouvements. Adrian Pataki a annoncé qu'il avait l'intention de s'expliquer avec la justice de son pays. Il souhaite avant tout prendre un peu de repos à Tahiti avec sa femme. Ensuite il reprendra la mer à bord de son voilier, direction Panama, le pays d'origine de sa compagne.