Le Japon paralysé par le typhon Phanfone

monde tahiti
Le Japon paralysé par le typhon Phanfone
©Francetv info
Les autorités ont recommandé l'évacuation de centaines de milliers d'habitants. Malgré tout, les Japonais sont habitués aux colères de la nature : Phanfone est le 18e typhon de la saison.

##fr3r_https_disabled##
Vents de 180 km/h, vagues gigantesques et pluies torrentielles : le puissant typhon Phanfone a touché, ce lundi, le cœur du Japon, laissant derrière lui six morts et disparus, dont trois militaires américains, et une vingtaine de blessés.
Ces trois soldats ont été emportés, dimanche après-midi, par une mer déchaînée sur l'île d'Okinawa. "Ils prenaient des photos avec, en toile de fond, de gigantesques vagues fouettées par le vent", a expliqué la police. Le corps de l'un d'entre eux a été retrouvé, les deux autres sont toujours portés disparus. L'île abrite la plus grande partie des 47 000 soldats américains basés au Japon. Au moins dix personnes ont par ailleurs été blessées à travers le pays, selon la chaîne publique NHK.

Après avoir touché terre à 200 kilomètres au sud-ouest de Tokyo, le typhon est remonté vers le nord du pays. Avant même son arrivée dans la capitale japonaise, la ville semble au ralenti. Les retards et les annulations s'enchaînent dans les aéroports et les gares.
Accompagné de vents allant jusqu'à 180 km/h, le typhon a cloué au sol plus de 600 avions, lundi, au lendemain de l'annulation de 216 vols. Il a aussi provoqué la suspension des recherches au sommet du mont Ontake, une semaine après la soudaine éruption volcanique qui a fait au moins 51 morts. Et les précipitations ont perturbé le grand prix de Formule 1 Suzuka, provoquant le grave accident du Français Jules Bianchi.

18e typhon de la saison

Craignant des glissements de terrains et des inondations, les autorités ont recommandé l'évacuation de centaines de milliers d'habitants. Dans la seule préfecture de Shizuoka, 1,7 million de personnes étaient concernées, même si la plupart préfèrent finalement rester chez eux. Les Japonais sont habitués aux colères de la nature : Phanfone est le 18e typhon de la saison.

La centrale de Fukushima placée en alerte

Ces trois derniers mois, plus de 150 Japonais ont trouvé la mort dans des désastres naturels : cyclones tropicaux dans le sud-ouest (Halong et Neoguri), tragiques glissements de terrain à Hiroshima en août (72 morts) et éruption du mont Ontake (51 morts).

Le typhon doit ensuite prendre la direction de Fukushima, où l'opérateur de la centrale nucléaire accidentée est sur le qui-vive. D'importantes précipitations (50 mm par heure) sont attendues. La compagnie gérante Tokyo Electric Power (Tepco) a suspendu toutes les opérations et procède à des vérifications sur le site, qui regorge déjà d'eau contaminée.

Francetv info