Le maire de Moorea, Evans Haumani, pourrait perdre son mandat

politique tahiti
Evans Haumani
©Polynésie la 1ère

Le maire de Moorea, Evans HAUMANI risque de perdre son mandat. Élu en juin dernier par le conseil municipal après sa victoire aux dernières élections municipales, son mandat est aujourd’hui suspendu à la décision du tribunal administratif.

Selon nos informations, la Commission nationale des comptes de campagnes et des financements politiques vient d’invalider le compte de campagne du maire.

Conséquence de cette décision, la Commission nationale a saisi le tribunal administratif, qui devra se prononcer sur l’inéligibilité du maire. Il risque donc de perdre son mandat. Selon Jean-Paul PASTOREL, professeur de droit public à l’université de Polynésie française, "il n’y a pas de délai de prescription pour le rendu de la décision du tribunal administratif". Autrement dit, dès que la Commission nationale des comptes de campagnes décide d’invalider les comptes de campagne d’un maire, la procédure auprès du tribunal administratif est enclenchée. Le TA prend le temps qu’il lui faut pour son instruction et rendre sa décision. Le maire risque donc bien de perdre son siège et d’être inéligible.

Ce sera l'occasion pour des membres du conseil municipal de reprendre le flambeau.

Ecoutez la réaction d’Ataria FIRIAPU, ancien 1er adjoint au maire et actuel conseiller municipal, au micro d’Abinera Tematahotoa :

Ataria Firiapu

Rappelons que le compte de campagne de l’ancien maire de Mahina Patrice JAMET avait été invalidé par la commission nationale. Par la suite il a été déclaré inéligible par le tribunal administratif et Damas TEUIRA a été élu maire par le conseil municipal de Mahina.

Evans Haumani se retrouve dans le même cas de figure. L’instruction de cette nouvelle affaire est en cours par le tribunal administratif.