Le marché du jouet est-il réglementé en Polynésie ?

vie locale tahiti
jouets contrefaits
©Douane
La plupart des jouets au fenua sont importés de Chine. Leur mise sur le marché n'est pas hors la loi. Ces jouets sont souvent moins chers mais ils ne sont pas tous à mettre entre les mains des enfants, surtout des tout-petits. Le marché du jouet est-il réglementé en Polynésie ?
Le marché du jouet est réglementé en Polynésie française. Tout d'abord par un projet de délibération de février 2008, qui rend obligatoire les normes nationale et internationale de fabrication et de mise sur le marché. Un an plus tard, un arrêté complète le texte et le rend applicable. Il protège les enfants, en particulier ceux de moins de trois ans.

Les garde-fous sont à la hauteur des risques. Ingestion, étranglement, brûlure, intoxication... L'arrêté détaille les obligations des acteurs économiques : fabricants, importateurs, et distributeurs. Ils doivent à tout moment pouvoir fournir un certificat de conformité établi par un organisme officiel ou reconnu. Un document que les importateurs doivent joindre à leur déclaration en douane. A l'importateur également, la charge de traduire en français les notices d'information et d'utilisation. Ce qui est loin d'être le cas. 

Il y a aussi les contrôles inopinés sur le terrain de la DGAE, la Direction Générale des Affaires Economiques. Il y a de quoi faire avec les contrefaçons et malfaçons en provenance de Chine. Plus de 300 contrefaçons de jouets avaient été saisies en 2017 au port par les douaniers. Attention aussi au faux marquage CE, pour Conformité Européenne. Le vrai sigle atteste que le jouet a été contrôlé par un organisme certifié mais le vrai marquage CE en cache un autre : CE pour China Export, celui-là est doublé d'un E en blanc et l'espace entre les deux lettres est pratiquement inexistant. 

La vigilance des parents est la seule protection pour les enfants. Les plus petits magasins de jouets qui passent par une centrale d'achats en France ou en Europe sont aussi un gage de sécurité et de qualité. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live