Le nombre de diabétiques en augmentation en Polynésie française

diabète polynésie française
diabete
©pol 1ere
Plus de 20.000 personnes diabétiques sont aujourd'hui prises en charge par la CPS. Et chaque année, près de 10 % de nouveaux cas sont dépistés. En prévision de la journée mondiale du diabète, des dépistages ont lieu toute cette fin de semaine au marché et à la cathédrale de Papeete.

 

Opération dépistage au marché de Papeete : Dès 5 heures du matin, les infirmières à la retraite de l’association diabétiques et obèses de Polynésie Française, sont sur le pied de guerre.  Elles prennent le poids, la taille, la tension et prélèvent une goutte de sang des visiteurs pour dépister la maladie.

diabète
Marché de Papeete ©pol 1ere


Comme chaque année, les usagers du marché de Papeete sont nombreux à venir se faire tester.

Cette maladie chronique grave continue de s’étendre en Polynésie. Et cela inquiète les soignants.

Il y a vingt ans, il n’y avait que quelques dialysés à Mama’o (hôpital), aujourd’hui, il y a des centres de dialyse partout. Les modes de vie ont changé et cela a bouleversé les habitudes alimentaires »

confie Patricia Leca une infirmière à la retraite

 

Venir se faire dépister, c’est déjà prendre conscience de son mode de vie.

 

Rapidement pris en charge, le diabète peut être contré. Une alimentation saine et une activité physique régulière peut, au moins, permettre une vie normale malgré le diabète.

Certains commencent à prendre conscience de l’impact de l’alimentation sur la santé. Les stands de fruits et légumes du marché de Papeete sont de plus en plus fréquentés.

diabete
fruits et légumes locaux, au marché de Papeete ©pol 1ere

Je remarque ça sur mes clients. S'ils viennent là, c’est qu’ils veulent prendre soin d’eux, consommer mieux et être bien dans leur peaux.

Temau, vendeur de fruits

 

Les produits locaux sont coûteux. Il y a moins de locaux qui achètent nos produits, c’est plus les étrangers…eux ils ne comptent pas le prix.

Manania - Vendeuse de légumes

 

Le diabète est une cause majeure de cécité, d’insuffisance rénale, d’accidents cardiaques, d’accidents vasculaires cérébraux et d’amputation des membres inférieurs. 

A un stade plus avancé, elle serait aussi à l’origine de décès. La moitié des personnes décédées du covid en Polynésie étaient diabétiques.

Les dépistages continuent samedi 13 novembre au marché de Pepeete et dimanche 14 novembre à la cathédrale de Papeete.