polynésie
info locale

Le Pays et les pétroliers s'entendent sur le stockage des hydrocarbures

économie tahiti
Le Pays et les pétroliers s'entendent sur le stockage des hydrocarbures
©Présidence
Les pétroliers sont autorisés à placer leurs cuves sur la zone récifale de Motu Uta jusqu'en 2040. Une démarche qui entre dans le plan de transfert de Fare Ute. Pour cela, le ministre de l'Equipement a procédé hier à la signature de nouvelles conventions « d'occupation du domaine public ».








Le protocole d’accord du 27 mai 2015 relatif au devenir des dépôts d’hydrocarbures de Fare Ute signé par le haut-commissaire de la République, le Président de la Polynésie française, les directeurs des sociétés pétrolières et le directeur général du Port autonome de Papeete prévoit :

- la restitution des sites STDP et STTE (17 228 m2) sise à Fare Ute au Port autonome de Papeete, après démantèlement et dépollution, au 1er janvier 2023 ;
- la construction d’un site de dépôt SPMU (7995 m2) sise en zone récifale Est de Motu Uta, pour une mise en service en juin 2019 ;
- la restructuration du site du dépôt STDP (14 817 m2) sise en zone récifale Est de Motu Uta, pour une mise en service en juin 2020 ;
- la création d’une zone de stockage des emballages de carburant à destination des îles pour la société STDI (8605 m2) , et de zones de parking pour les camions citernes pour les sociétés Petropol, Total Polynésie et PPS, sise en zone récifale Ouest de Motu Uta.

En effet, la vétusté des dépôts de STTE et STDP, sis à Fare Ute et les risques associés qui s’ensuivent pour la population de cette zone sensible de Papeete ont amené l'Etat à demander aux dites sociétés la mise en place de plusieurs mesures afin de sécuriser le site.
Ainsi, le Pays a décidé d’interdire tout dépôt d’hydrocarbure à Fare Ute et en particulier ceux des compagnies Petropol, Total Polynésie et Pacific Petroleum pour des motifs fondés sur des impératifs de sécurité des biens et des personnes.

Le projet représente 5 milliards de cfp d'investissements.

Source Gouvernement de Polynésie
Publicité