Le Pays participe au capital de Tahiti Nui Helicopters

transports tahiti
un nouvel hélicoptère pour les îles marquises
©présidence la Polynésie Française
L'Assemblée de la Polynésie française sur proposition du gouvernement a approuvé la prise de participation  à hauteur de 123 000 Fcfp de la Polynésie française au capital de la SAS Tahiti Nui Helicopters.
 
Différents évènements autour des problématiques d’évacuations sanitaires aux Marquises ont mis en exergue la nécessité de disposer en Polynésie d’une flotte d’hélicoptères, permettant d’effectuer les évacuations sanitaires (EVASAN), en particulier dans l’archipel des Marquises. Ainsi, l’Assemblée de la Polynésie française, sur proposition du gouvernement a approuvé la prise de participation, à hauteur de 123 000 Fcfp de la Polynésie française au capital de la SAS Tahiti Nui Helicopters.

En effet, considérant l’organisation du système de soins de la Polynésie française imposée par ses contraintes géographiques, il est nécessaire que le Pays se dote, en plus du dispositif déjà existant, d’un moyen d’évacuations sanitaires par hélicoptère, pour faire face aux urgences impérieuses. De ce fait, afin de s’assurer du bon déroulement des éventuelles opérations pouvant intervenir du fait de la présente crise sanitaire, la Polynésie française entrera dans le capital social de la SAS TNH par acquisition de 10 actions d’une valeur nominale de 12 300 Fcfp qui seront cédées par Air Tahiti Nui.  

Tahiti Nui Helicopters a pour activités principales le transport de passagers à la demande afin de permettre un transfert direct sans attendre l'arrivée de clients en provenance d'un vol international ou en liaison avec des jets privés, lequel s'est considérablement développé ces dernières années, les vols panoramiques (en particulier sur les îles Sous le Vent), les travaux aériens en proposant le levage d'équipements, la lutte contre l'incendie, la prise d'images aériennes et les évacuations médicales des îles.

La flotte de TNH est composée de 5 hélicoptères, basés à Bora-Bora, Tahiti et Marquises. Tous sont dotés d’un kit sanitaire patient allongé et donc adaptés pour les evasan. La participation de la Polynésie française au capital de la société TNH permettra au Pays de lui accorder une avance en compte courant à hauteur de 200 millions Fcfp afin de lui permettre de réagir promptement aux futurs besoins d’évacuations sanitaires générés par la situation actuelle. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live