publicité

Le Rassemblement pour une Majorité Autonomiste (RMA) est né !

La fusion entre le Tapura et ATP a un nom : le RMA. Mais ce nom pourrait être « temporaire » nous dit-on, formalisations immédiates obligent. En attendant la création officielle, le coup de communication est passé. 

Les élus RMA unis derrière Edouard Fritch © Abinera Tematahotoa / Polynésie 1ère
© Abinera Tematahotoa / Polynésie 1ère Les élus RMA unis derrière Edouard Fritch
  • Titaua Doom / Polynésie 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Edouard Fritch a désormais la majorité absolue à l'Assemblée de la Polynésie et il a voulu en faire la démonstration juste avant la session budgétaire qui débute ce jeudi matin. A 8 heures lors d’une conférence de presse, le président de la Polynésie a présenté son nouveau groupe :  le Rassemblement pour une Majorité Autonomiste (RMA). Une représentativité obtenue au compte-gouttes après plusieurs ralliements, principalement d’ex-élus Taho’era’a et A Tia Porinetia.
Le rassemblement pour une majorité autonomiste est né
La fusion entre le Tapura et ATP a un nom : le RMA. Mais ce nom pourrait être « temporaire » nous dit-on, formalisations immédiates obligent. En attendant la création officielle, le coup de communication est passé.  -  Polynesie1ere  - 

29 élus devraient voter comme un seul homme

Dans le camp des pro-Fritch, c’est le soulagement après l’obtention de la 29e voix de Joëlle Frébault, désormais ex-élue UPLD, la seule du camp indépendantiste à avoir pris une autre direction. Isabelle Sachet avait suivi juste avant en quittant le Taho’era’a juste après le faux-départ de Rudolph Jordan. Après toutes ces péripéties et plusieurs mois « d’instabilité passive », la majorité absolue est désormais acquise pour le gouvernement. Son budget ne devrait pas être dénaturé par les nombreux amendements déposés par l’opposition mais la majorité se devra de rester unie sur chaque vote.

« Tout le monde est en phase » d’après des élus de la nouvelle majorité

Toutefois les tractations se poursuivent en backstage et chaque vote vaut de l’or ! D’après nos informations, un second poste de ministre aurait été réclamé par le camp des élus d’ATP, mais le cabinet présidentiel a démenti. Pas question de surenchère dans un climat politique plus que jamais fragile. Le timing de l’adhésion de Jacquie Graffe au nouveau groupe a également donné quelques sueurs froides à la majorité alors encore en construction.

Convalescent après une opération, le maire de Paea n’a pas pu se déplacer pour signer son adhésion et c’est la présidente du RMA, Sylvana Puhetini qui a dû se rendre en personne à son domicile. Les 29 élus ont signé une adhésion mais un élément est à prendre on considération : administrativement, le groupe n'est pas encore constitué à l'Assemblée.

Le feuilleton n’est pas encore terminé

Avec une majorité absolue toute relative, les jeux au sein de l’hémicycle sont à nouveaux ouverts. Après les élections de 2013, l’instabilité semblait être un lointain souvenir mais les élus du Taho’era’a ont réussi le tour de force de faire voler en éclat une majorité à 38 élus. De nouveaux rebondissements ne sont pas exclus. 

L'interview d'Edouard Fritch au micro d'Abinera Tematahotoa :

Edouard Fritch RMA en longueur



1 449 776 825

Sur le même thème

Tahiti Informations

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play