Le salon de l'agriculture annulé : quelles conséquences en Polynésie ?

agriculture tahiti
ruhm blanc salon agriculture
©Polynésie la 1ère
L'épidémie de Covid 19 aura eu raison du 58e salon international de l'agriculture à Paris. L'événement qui devait se tenir du 27 février au 7 mars 2021 est le grand rendez-vous des exportateurs de vanille et de rhum du fenua. L'annulation du salon est un coup dur pour les professionnels.
Depuis l’arrivée de la Covid-19 en Polynésie française, cette société productrice de monoï a réduit de 70% son volume d’exportations. A cela s'ajoute l’annulation du salon international de l’agriculture à Paris. L’événement représente 10% des exportations de l’entreprise, et encore plus pour sa filiale dans l’Hexagone créée exclusivement pour le marché métropolitain. "C'est une perte de 25% du chiffre d'affaires et surtout ça va impacter toute l'année 2021. Il va falloir gratter un peu partout pour payer les salariés", explique Sandra Langy, directrice adjointe. 

Même histoire pour Rony Moux, producteur de rhum. Il mise chaque année sur les deux semaines du salon pour écouler le tiers de ses exportations annuelles en Métropole. Plus de 500 bouteilles étaient prêtes à partir, il ne reste plus qu’à défaire les cartons. "On ne pourra pas présenter nos rhums au grand public français et au concours général d'agriculture de Paris (...) On est déçu...", confie-t-il. 

Grâce au salon, les spécialités culinaires de la Polynésie sont de plus en plus reconnues. "Le salon est vraiment une vitrine pour la Polynésie, c'est sûr que ça va toucher aussi bien le secteur du tourisme et autres", souligne Heia Teina, membre de la chambre de l'agriculture. Le Pays devait accompagner 12 exposants de Tahiti et ses îles en Métropole au mois de février 2021.
 
©polynesie





 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live