Le SDIRAF marche pour la vaccination

coronavirus tahiti
marche SDIRAF
©Polynésie la 1ère

Une quinzaine de membres du syndicat de défense des intérêts des retraités actuels et futurs ont marché ce samedi 10 avril pour répondre au "antivax". Ils demandent notamment à ce que la vaccination soit obligatoire et de mettre en place au plus vite un passeport vaccinal.

Une marche pour inciter la population à se faire vacciner, mais aussi un peu une protestation contre les associations anti masques, anti vaccins et anti mesures sanitaires. Le SDIRAF, le syndicat de défense des retraités actuels et futurs, marchait ce samedi matin entre la place Tarahoi, le Haut-commissariat et la Présidence.

Le but est d'interpeler les autorités avec ces chiffres notamment : 4 000 emplois détruits par la crise, le nombre de personnes malades qui grandit à cause de la Covid et donc le régime de sécurité sociale qui en pâtit. La quinzaine de retraités qui a fait le déplacement était très concernée par la vaccination. "On parle de 20 000 emplois qui peuvent être perdus cette année, on ne peut pas accepter ça !", explique Émile Vernier, président du syndicat.