« Le sida tue toujours au fenua aujourd'hui »

sida tahiti
Karel Luciani
©MV

L'association « Agir contre le sida » organise ce soir à partir de 18h une veillée aux chandelles pour commémorer les personnes mortes de la maladie. Une maladie qui tue toujours au fenua aujourd'hui. 

La commémoration aux chandelles aura lieu ce soir de 18h à 22h à l'espace Tumarama. Une initiative de l'Association « Agir contre le sida » à l'occasion de la veillée internationale aux chandelles contre le sida célébrée dans le monde chaque année. 96 bougies seront allumées pour commémorer les 96 Polynésiens et Polynésiennes qui nous ont quittés à cause de cette maladie depuis le début de la maladie. Il s'agit aussi de lutter contre toute forme de stigmatisation. Miri Tumatariri fait le point sur la situation de la maladie en Polynésie française.

Le point avec Miri Tumatariri

1 mort du sida en 2020

 

Karel Luciani, président de l'association « Agir contre le sida » alerte : « La jeunesse n'a plus peut de cette maladie. On ne se protège plus. On voit ça avec l'augmentation des cas de syphilis et autres infections sexuellement transmissibles ». La cause de ce relâchement serait « Le fait qu'on en parle moins dans l'actualité, estime le président. Je pense que les gens trouvent qu'avec l'avancée de la médecine et les nouveaux traitements, on n'a plus peur de cette maladie. »

Un constat inquiétant pour Karel car en Polynésie, on continue de mourir du sida. Chaque année, on compte un peu moins de 10 contaminations et l'an dernier, un jeune homme est décédé du sida. Il avait contaminé son amie. 

L’espace Tumarama (place Chirac) brillera de mille feux ce soir. En raison des restrictions sanitaires, la veillée sera intimiste.

 

 

Ruban en bougies
©Heidi Yieng Kow / Pol 1ère

 

Bougies commémoration aux chandelles
©Heidi Yieng Kow / Pol 1ère