Les Fare Hape sont en rénovation

patrimoine tahiti
Fare Hape Papenoo
©Polynésie la 1ère
Depuis la crise sanitaire, les Fare Hape de la vallée de Papenoo sont en rénovation ou en construction. Bâtie il y a 15 ans, la structure en bois avait besoin d’être renforcée et retapée. Parmi les projets en construction, celui du fare Arioi, qui sera le plus grand fare du centre d'immersion.
Les Fare Hape dans la vallée de la Papeenoo sont en rénovation et cela depuis le confinement du mois de mars. C’est la raison pour laquelle aucune réservation ne peut être faite par l’association Haururu en charge de ces logements. Construite il y a 15 ans, la structure en bois avait besoin d’être renforcée et retapée. Jusqu'à la crise sanitaire, le site accueillait un certain nombre de personnes qui venaient passer le week-end dans la vallée. L'occasion pour ces visiteurs de s'imprégner de la culture, l'histoire et patrimoine polynésiens.
 
Fare Hape Papenoo
©Polynésie la 1ère

L'association Haururu a profité du confinement pour rénover une partie des fare et construire une autre partie. Ces travaux sont financés en grande partie par le Pays et une petite partie sur fonds propres. Mais depuis la crise, le manque à gagner est important : plus de 7 millions de Fcfp, explique Yves Doudoute, trésorier de l'association et responsable du projet.
 
©polynesie

Parmi les projets en construction, celui du fare Arioi. "Il sera le plus grand fare du centre d'immersion (...) Dedans, il y aura tout ce qui est art (...) mais avant l'arrivée des Européens, comment ça se passait ?", confie Yves Doudoute. Coordonné par la chef de troupe Marguerie Lai, il sera un lieu de recherches, d'échanges, de formations... Mais il faudra encore patienter un peu avant qu'il ne voit le jour car, suite à la crise du coronavirus et à la pluie, les travaux ont pris du retard.
 
©polynesie

Le Fare Hape est situé sur le site archéologique. En 1986, le département archéologie du Centre polynésien des sciences humaines (CPSH) avait entrepris des travaux de fouilles, de recensement et de restauration. Pas moins de 190 marae et sanctuaires ont été découverts.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live