Les femmes au cœur de la Journée de défense et citoyenneté

armée tahiti
Les femmes au coeur de la journée de défense et citoyenneté
©titrespresse.com
Mercredi, 35 jeunes ont pu échanger avec des militaires féminins. Depuis sa professionnalisation au milieu des années 90, l’armée se féminise.

Exceptionnellement, à l’occasion de la journée internationale de la femme, 35 jeunes filles et garçons ont effectué leur JDC sur le thème de la féminisation dans les armées. Car aujourd'hui, les femmes représentent 15% des effectifs. Afin d’enrichir le thème de cette journée, 5 militaires féminins ont parlé de leur parcours professionnel.
Elles ont ainsi présenté aux jeunes filles et garçons, leur perception du métier qu’elles ont choisi. Elles ont rappelé leur motivation au moment de leur engagement, la formation militaire qu’elles ont suivie, l’emploi qu’elles occupent et la gestion de leur situation familiale.

Et comme dans la plupart des métiers, l'armée n'y échappe pas, les femmes doivent jouer des coudes avec les hommes, comme l’explique le 1er maître Katia Merieu au micro de Miri Tumatariri :

Les femmes au coeur de la journée de défense et citoyenneté


La Direction du service national (DSN), au travers de ses missions et notamment de la « journée défense et citoyenneté » (JDC, ex-JAPD), est impliquée dans la promotion de l’esprit de défense auprès de la jeunesse française. Elle participe concrètement au renforcement du lien Armée-Nation et se met au service d’une politique globale en faveur de la jeunesse.

Le centre du service national (CSN) de la Polynésie française convoque annuellement 4 500 jeunes filles et garçon, dont 75% sur l’île de Tahiti. Ainsi, environ 120 JDC sont organisées par an dont 100 sur l’île de Tahiti, sur les trois sites militaires de Faa’a (groupement aéronautique militaire), Papeete (base navale) et Arue (quartier lieutenant-colonel Broche) ainsi que dans les mairies des communes les plus éloignées de l’agglomération de Papeete.