Les opérations de sauvetage en mer mieux balisées

mer tahiti
secours
©D.R.
La Fédération d'entraide polynésienne de sauvetage en mer vient d'implanter 4 récepteurs d'identification automatique autour de Tahiti, 2 autres unités aux Iles sous le Vent et une dernière à Hiva Oa aux Marquises.
Le déploiement de ces récepteurs utilisant le système d'échanges par radio VHF, permet aux bateaux et aux systèmes de surveillance, de recueillir l'identité du navire, sa position mais aussi l'itinéraire des autres bateaux évoluant dans la zone de navigation.

Pour Stanley ELLACOTT, Président de la FEPSM qui compte 400 membres bénévoles dont 180 bateaux, "les bénévoles interviennent régulièrement, on est peut être à une trentaine d'interventions par an. Mais nous avons la chance en Polynésie, d'avoir cette solidarité des gens de mer. Elle est très forte. Les pêcheurs de Potimarara jouent le jeu entre eux. Mais nous on est simplement pour structurer un petit peu cela, et lorsque l'un de nos membres intervient pour faire du remorquage, dès le déclenchement de cette alerte avec le MRCC, on ouvre une fiche, c'est à dire un message qui va être suivi jusqu'à ce qu'il arrive à bon port.

Mais la Fédération rembourse le carburant suivant un barême que nous avons établi, selon la puissance moteur, dans un délai de 4 à 5 jours".
Les Outre-mer en continu
Accéder au live