Les pensions de familles très inquiètes

tourisme tahiti
les pensions de familles très inquiètes
©polynesie.la1ere
Le tourisme est sans doute la première victime de la crise du covid-19. Depuis l’arrêt total des liaisons aériennes et la fermeture de la frontière, toutes les pensions de familles sont vides. Les pertes sont d'ores et déjà évaluées à 300 millions cfp pour le secteur.
 

Première victime du covid-19


L'industrie touristique du pays est la première a souffrir de la crise du coronavirus. Le secteur s'est retrouvé complètement à l’arrêt du jour au lendemain. Les pensions de familles sont aux premières loges de ce désastre. Près de 300 établissements sont aujourd’hui sans aucuns revenus.
 

300 millions cfp de pertes pour les pensions de familles


Il y a urgence à sauver ce segment capital pour l'économie du pays.Les pertes sont évaluées à 300 millions cfp rien que pour les mois de mars et avril et ce n'est sans doute qu'un début. La ministre du tourisme Nicole Bouteau a rappelé ce matin une série de mesures pour venir en aide au secteur:
 
  • Reports de paiements des échéances fiscales d’impositions.
  • Les patentés sont éligibles aux mesures exceptionnelles d'aides mises en place par le gouvernement.(Aide de 100000 francs notamment).
Nicole Bouteau, ministre du tourisme, interrogée par Christian Deso :

Les professionnels concernés sont invités à se rapprocher du pc éco mis en place par le pays en contactant le : 444 200
 
Les pensions de famille très inquiètes
Les Outre-mer en continu
Accéder au live