Les personnes handicapées trouvent leur voie professionnelle

emploi tahiti
handicap / travail / travailleurs handicapés
©Polynésie la 1ère

Il y a des lois qui incitent les employeurs à un certain quota même si pour le moment ils sont un peu à la marge des priorités. Mais, pas tous : récemment deux jeunes handicapés ont été guidés par l'association et ont trouvé leur voie.

L’insertion professionnelle des travailleurs handicapés, c’est l’objectif de la fédération Te Niu o te Huma. Elle accueille ces personnes et les accompagne dans leur projet professionnel. En discutant avec les employeurs, elle fait correspondre les profils aux demandes des patrons. Ranihau et Cynthia ont ainsi intégré le monde du travail où leurs compétences sont mises en valeur. 

Il est 8h et c'est déjà le deuxième lieu de travail pour Ranihau. Cela fait plus d’un an qu’il exerce pour cette entreprise de nettoyage. "J’ai fait mes preuves dans un centre, avant d’avoir un agent d’insertion qui m’a insérée dans cette société", confie ce jeune employé qui est ravi d'avoir un CDI aujourd’hui. 

Nettoyer et désinfecter les bureaux, entretenir les locaux et dépoussiérer, Ranihau est méthodique. Une qualité qui lui a permis de vite gravir les échelons, en devenant chef de secteur. Pour son patron, Ranihau est un atout. "Toutes ses compétences et ses spécificités amènent pleins de choses à ses collègues de travail. Notamment sur de l’organisation, parce qu’il est très pointilleux là-dessus. Et, il a la responsabilité d’un véhicule de service donc le rangement du matériel, le nettoiement du matériel, et la conduite", souligne Frédéric Vieillard, responsable d’une société de nettoyage.

 

"C’est un plaisir pour moi de venir tous les jours"

Cynthia - opératrice de saisie

 

Cynthia, elle, est en stage professionnel depuis décembre. Elle se destinait à être archiviste mais la fédération Te Niu o te Huma a repéré ses compétences. Elles sont aujourd’hui mises en valeur en tant qu’opératrice de saisie. "On a fait un bilan au premier mois, pour voir si les missions qui avaient été confiées convenaient bien aussi du coup à Cynthia.  Il y a eu de bons retours de sa tutrice pour le moment", explique Heitiare Richmond, chargée d’inclusion sociale et professionnelle des travailleurs handicapés Fédération Te niu o te huma.

Il faut de la rigueur pour vérifier les formulaires et saisir les informations des clients. Et Cynthia s’épanouie dans ces tâches. "C’est un plaisir pour moi de venir tous les jours", confie la jeune opératrice de saisie. Travailler en équipe, un autre aspect qui valorise les aptitudes de Cynthia. "Elle est très sérieuse, très conscienseuse par rapport au travail qu’on lui demande", observe Tahiarii Teriieroiterai, un collègue de travail de Cynthia.

Si sa fin de période d’essai est en juin, son employeur est déjà conquis. "Si elle veut rester, y a aucun souci, aucun souci", répète Patrick Moux, directeur de la société de téléphonie où Cynthia travaille. 

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live