Les zones de construction à risques n’ont pas été respectées

catastrophes naturelles tahiti
intempéries tiarei
©Haut-Commissariat
A l'heure où l'on décompte le nombre d'habitations détruites, il faut dès à présent penser au relogement des familles sinistrées. Quelles sont celles qui pourront bénéficier d'une aide du gouvernement à la reconstruction ? Et dans quelle zone ?


Des questions que se posent les communes sinistrées puisque certaines familles se sont installées dans ces zones à risques sans autorisation et après avoir tout perdu, plusieurs veulent s'y réinstaller.

Dans la commune de Papenoo, les vallées sinistrées ne sont pas dans des zones à risques. Seul le littoral est classé en zone rouge. Mais les habitations ne doivent pas être bâties à moins de cinq mètres des berges des rivières. Nombreuses sont celles qui ne respectent pas cette distance.

Aujourd’hui, la nouvelle équipe municipale appelle à la raison. Elle ne délivrera plus de permis de construire dans ces zones rouges et espère également que ceux qui se sont installés sans autorisation et qui ont perdu leur habitation ne reviendront pas. Mais certains se montrent entêtés…

Le gouvernement annonçait hier que seuls ceux qui s’installeront en dehors des zones à risques recevraient l’aide à la reconstruction. Reste à savoir si les vallées sinistrées qui n’étaient pas classées en zone à risques, ne devraient pas intégrer cette catégorie ? Les municipalités devront en décider.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live