polynésie
info locale

Lilie, sauvée de la cruauté et de la négligence de ses propriétaires

animaux tahiti
Lilie, sauvée de la cruauté et de la négligence de ses propriétaires
Lilie, sauvée de la cruauté et de la négligence de ses propriétaires ©Clinique vétérinaire de Fare Piti
Attachée en permanence par ses propriétaires, la corde lui a cisaillé les muscles du cou. Kidnappée pour son bien par le voisinage afin de la soustraire à la cruauté de ses propriétaires, Lilie a été soignée à la clinique Fare Piti, elle est aujourd'hui sauvée.

LILIE N'EST PLUS ORPHELINE...Lilie a été adoptée ce matin! Merci à Teiva et son épouse pour tout l'amour qu'ils...

Posted by Clinique Vétérinaire de Tahiti à Fariipiti Mahina Arue on samedi 18 avril 2015

Samedi 4 avril, en soirée, une chienne, le cou cisaillé, dans un état faible, fatiguée et déshydratée, est amenée à la clinique vétérinaire de Fare Piti. Ce soir là, Laurent François est le vétérinaire de permanence.

Attachée en permanence par ses propriétaires, la corde a fini par lui abîmer de plus en plus ses muscles du cou. Cette chienne est jeune, elle semble n'avoir pas plus de 4-5 mois, elle cherche donc à courir, et ne supporte pas d’être attachée 24h/24. Son voisinage assiste impuissant à la scène jusqu'au jour où ils décident de la kidnapper pour son bien, et l’amener directement aux urgences de la clinique vétérinaire.

Laurent l’opère aussitôt, une opération lourde et minutieuse. Son pronostic vital est clairement engagé. Six jours plus tard, l’équipe vétérinaire est soulagée. Tellement mignonne et attachante, ils la baptisent « Lilie ». Les frais opératoires sont pris en charge en partie par la clinique, mais aussi par l’association Fenua Animalia, ainsi que la dame qui a rapporté la chienne à la clinique. Laurent François se dit vraiment touché par cette chaîne de solidarité qui se créé dans ce genre de cas. Certes la cruauté de certains hommes envers les animaux le révolte, mais tous ces messages de soutien sur les réseaux sociaux le confortent : « Heureusement, on voit quand même que beaucoup de gens aiment profondément les animaux. »  

« Cette histoire n’est pas unique », ajoute-t-il au micro de Polynésie 1ère « mais jusqu’à présent je n’ai jamais pris le parti de publier ce genre de photos. Ce n’est pas forcément de la maltraitance de la part des propriétaires, mais parfois simplement de la négligence ». Aujourd’hui Laurent François a choisi de publier ces photos afin de dénoncer l'horreur que certains propriétaires infligent à leurs animaux, dénoncer pour sensibiliser la population et faire que ce genre d’horreur ne se reproduise plus. Il termine sa publication sur la page facebook de la clinique par une citation de Kant qu'il affectionne beaucoup : « On peut déjà juger du coeur d'un homme au traitement qu'il réserve aux animaux ».

Une plainte a été déposée contre les propriétaires. Aujourd’hui Lilie recherche de nouveaux maîtres. N’étant pas tatouée, et n’ayant pas de puce électronique, elle n’appartient officiellement à personne. L’association Fenua Animalia va donc lui chercher une nouvelle famille qui pourra l’adopter. Si vous êtes intéressés, contactez Sabine Puchon de l’association Fenua Animalia.

Belle vie à toi Lilie !

Ecoutez le vétérinaire Laurent François au micro de Miri Tumatariri :

lilie chien maltraité


Lilie nous a été apportée le 4 avril 2015. Attachée en permanence par ses propriétaires, la corde lui a cisaillé les...

Posted by Clinique Vétérinaire de Tahiti à Fariipiti Mahina Arue on jeudi 16 avril 2015