LocFute.com : un site pour utiliser sans acheter

internet tahiti
locfute.com
Locfute.com propose de louer différents types d'objets à des particuliers. ©Polynésie 1ère
Un nouveau site internet intitulé "locFute.com" vient tout juste de voir le jour. Ce dernier propose de louer des objets à la journée ou à la semaine. Son créateur a pensé aux familles modestes voulant arrondir leurs fins de mois ou ne souhaitant pas dépenser inutilement.
Vous avez besoin d'une ponceuse cette semaine ? La réponse se trouve sur locfute.com. D'une échelle pour le week-end ? La réponse se trouve aussi sur locfute.com. Depuis ce vendredi 28 août, ce nouveau site internet propose de louer différents types d'objets ou outils à des particuliers.
Locfuté.com : un site pour utiliser sans acheter

Son créateur, Christophe Ténot, s'est inspiré de l'économie participative et collaborative américaine pour mettre en place ce site. Interrogé par nos journalistes, ce dernier explique avoir eu cette idée après qu'il ait constaté l'absence en Polynésie française d'un lieu d'échange d'objets ou de services sur interne.

 
Plusieurs mois de travail ont abouti à la réalisation de ce site ouvert à tous les consommateurs. De celui qui est prêt à louer sa débroussailleuse pour tondre sa pelouse durant le weed-end, à celle qui a besoin d'une échelle le temps d'une journée pour accrocher des tableaux au mur... Chacun, selon ses besoins, peut trouver son bonheur sur ce site facile d'utilisation, qui propose de multiples objets à louer. Le créateur du site espère d'ailleurs atteindre les 1.000 objets d'ici un mois. 

Un site qui dépanne 


Ainsi, May Vaufou, 22 ans, a pu louer une perceuse à un particulier. Faute de moyen, cette jeune femme ne pouvait se permettre d'acheter cet outil qui risque de lui servir qu'une fois. Elle est donc passée par ce nouveau site pour louer une perceuse à un particulier 500 fcp la journée. 


Comment ce site fonctionne ? L'idée est simple. Le client a simplement à cliquer sur l'annonce qui l'intéresse, au propriétaire ensuite à répondre favorablement ou non. Il enverra ensuite un mail au futur "locataire" pour lui donner son adresse et fixer un rendez-vous afin de procéder à l'échange. May Vaufou s'est donc rendu chez le propriétaire de la perceuse pour la récupérer.


En plus de l'assurance du site, une caution est demandée au locataire afin de garantir le bon entretien de l'outil loué. 

Retrouvez le reportage complet de nos journalistes au journal télévisé de ce vendredi 28 août.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live