Alerte aux méduses à Mahina

mer mahina
méduse
©D.R.
Pour l'instant, un seul individu a été aperçu et aucun baigneur n'a été piqué, mais les autorités ont déployé sur la plage de la Pointe Vénus des pancartes "attention aux méduses". Mieux vaut prévenir que guérir. Les deux espèces qui sévissent sur le fenua peuvent provoquer de graves brûlures.
Ce matin, un couple de retraités, intrigué par la pose de pancartes sur le sable noir, s'est rapproché de la tente des maîtres nageurs-sauveteurs. "Pas question d'aller piquer une tête", ont-ils dit en sortant, visiblement peu rassurés: "moi j'ai déjà été piqué et je suis allergique, je ne vais pas prendre le risque", affirme la femme.

Et pourtant, Jacques, pompier appelé à la rescousse dès le premier signalement, ce matin, indique que "pour l'heure personne n'a été piqué, mais il faut faire attention, on a vu qu'un seul specimen". Il faut dire qu'en Mai 2015, plusieurs invasions de méduses avaient provoqué des piqûres sur le site, mais aussi à Moorea et à Hitiaa
méduses2
Les panneaux ont immédiatement été posés ©P.1ère
©Polynesie1ere

 

Précautions à prendre
En Polynésie française, les deux variétés de méduses sont la Chiropsalmus quadrigatus et la Chironex fleckeri. Ces méduses sont redoutables. Elles sont surtout abondantes, dans le Pacifique, le long de la grande barrière de corail australienne, où elles ont causé 67 décès depuis 1885.

En cas de piqûre de méduse, il est recommandé de se mettre en relation au plus tôt avec un professionnel de santé. En l'attendant, il est conseillé de rincer soigneusement la plaie à l’eau de mer. Il faut éviter de rincer à l’eau douce au risque d’activer le venin. Après rinçage, il faut retirer les filaments restés collés à la peau à l’aide d’un gant ou d’une pince, puis d’appliquer un antiseptique.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live