Le dépistage contre la tuberculose a commencé à Mahina

tuberculose mahina
Dépistage de la tuberculose
La grande opération de dépistage de la tuberculose de la direction de la santé a démarré aujourd'hui, mardi 19 septembre, dans la commune de Mahina où des cas ont récemment été recensés. 
Dépister 14 000 habitants en une journée, c'est un peu trop pour la municipalité de Mahina. La commune a donc décidé de cibler les quartiers de Tuiho, Tititia et Taharaa. Leurs 800 habitants peuvent ainsi se faire dépister de 8h00 à 19h30 aujourd'hui. Cette opération reste tout de même la plus grande que la commune ait jamais connue en la matière.

Dépistage de la tuberculose
40 acteurs et professionnels de la santé ont ont participé à cette grande opération de dépistage aujourd'hui à Mahina


Interview de Tanu Cojan, quatrième adjointe de la commune de Mahina, en charge de la santé.


Suite au recensement de quelques cas à Tahiti, la Direction de la santé a décidé de mener une vaste opération de dépistage, constituée de plusieurs rendez-vous à Papeete, à Pirae et à Mahina. 

 

La tuberculose, qu'est-ce que c'est ?


La tuberculose est une maladie contagieuse qui touche les poumons, mais qui peut aussi atteindre les reins, les ganglions et les os. Les symptômes sont : une forte fièvre, des sueurs nocturnes ou encore une toux persistante. Autrefois, la tuberculose était souvent mortelle, mais de nos jours, il existe des traitements antibiotiques pour vaincre la maladie.

Cela dit, la tuberculose reste aujourd’hui l'une des dix principales causes de mortalité au monde. En 2015, la maladie a tué un peu moins de deux millions de personnes dans le monde, la plupart de ces personnes étant issues de pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire, comme les pays africains ou asiatiques, par exemple.

Six pays totalisent 60% des cas de tuberculose… L’Inde est premiere de ce triste classement, le pays est suivi de l’Indonésie, de la Chine, du Nigéria, du Pakistan et de l’Afrique du Sud. Il y a eu à peu près 1 millions de décès en 2015, dans ces pays, à cause de la tuberculose.

Lorsqu’un individu est en bonne santé, il a très peu de chance de développer la tuberculose. Par contre, si cet individu est déjà malade et que son système immunitaire est faible, il est plus exposé.

D’après l’OMS, (Organisation mondiale de la Santé), un tiers de la population mondiale est infectée au bacille de Koch, (la bactérie de la tuberculose). Mais cette bactérie peut être dormante, chez quelqu’un en bonne santé par exemple, et du coup il n’y a pas de danger. Si, par contre, il y a une faiblesse immunitaire, la bactérie se prolifère et l’infection devient active. C’est à ce moment-là qu’il faut commencer un traitement médical.

A titre d’exemple, la tuberculose est la première cause de mortalité chez les personnes atteinte du SIDA. En effet, dans les Pays pauvres, il y a souvent un manque de suivi médical, un surpeuplement ou encore de la malnutrition. Ces problèmes représentent 95% des décès dans le monde. Une faiblesse immunitaire expose davantage à la tuberculose.

En tout cas, en Polynésie, d’après le bureau de veille sanitaire, une cinquantaine de cas de tuberculose sont recensés. Le traitement antibiotique dure entre six et douze mois.
 

Le dépistage contre la tuberculose a commencé à Mahina

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live