Menace de plan social à Air Archipels

transports tahiti
Air tahiti / air archipels
©Air Archipels
Vendredi 12 juin, la direction de la filiale d’Air Tahiti a annoncé la mauvaise nouvelle en comité d’entreprise extraordinaire. La société créée en 1996 compte une cinquantaine de salariés. Elle pourrait en perdre 15.


 
Menace de plan social à Air archipels

C’est le choc à Air Archipels. Alors que sa grande sœur Air Tahiti a réussi à conserver ses salariés au prix d’une baisse de salaires, Air Archipels devra, elle, faire des coupes dans ses effectifs. Lors d’un comité d’entreprise extraordinaire, vendredi 12 juin, la direction a indiqué qu’elle souhaitait se séparer de 15 salariés. Pilotes, personnels administratifs, mécaniciens aucun poste n’est épargné.

 

Fin des affrètements pour Air Tahiti


Alors que la compagnie aérienne a continué à assurer les évacuations sanitaires pendant le confinement, le coup de massue a été porté par la maison mère, Air Tahiti. Le transporteur a, en effet, mis fin aux affrètements sur les liaisons déficitaires comme Ua Pou et Ua Huka aux Marquises, Apataki ou encore Takume, aux Tuamotu.

Air Archipels dépendait complètement d’Air Tahiti avec qui elle a signé une convention pour assurer ces dessertes. C’était 40% de son activité. Reste aujourd’hui, les évacuations sanitaires non programmées, les vols administratifs pour les tournées médicales, par exemple, et les vols à la demande.
 

Air Tahiti nous entraîne dans son malheur - un employé d’Air Archipels.


Estimant également qu’Air Tahiti qui a renouvelé régulièrement sa flotte, n’en avait pas fait de même pour les avions d’Air Archipels. La compagnie aérienne possède selon cet employé 3 Beechcrafts de 15 ans et 2 Twin-otter de 40 ans. La compagnie existe depuis 24 ans et compte une cinquantaine de salariés.

Retrouvez les explications d'Axelle Mésinèle : 

Licenciements chez Air Archipels

Les Outre-mer en continu
Accéder au live