Michel Bourez parle de son kidnapping de 2010 !

monde tahiti
Michel Bourez Noir et Blanc
©Red Bull
« The Spartan » est revenu sur cette mésaventure sur le site australien de surf Stab. Les faits s’étaient déroulés en 2010 au Brésil, lors de l’étape du World Tour. 

A l’époque, l’histoire avait été brièvement relatée mais Michel Bourez n’avait pas voulu lui donner de l’écho. Le Aito Tahitien raconte aujourd'hui :

(Extrait de Surfsession) : « On était dans un bar après la compétition, en train de boire quelques verres et de s’éclater. J’avais ma casquette Red Bull et j’ai demandé une boisson avec du Red Bull, mais le type m’a dit qu’il n’en vendait pas. Le barman avait l’air de m’en vouloir, je ne sais pas pourquoi. C’est devenu bizarre, le videur est venu et m’a foutu dehors. Ils me disaient que j’étais un espion de Red Bull parce qu’ils vendaient du Monster. J’ai décidé de rentrer à la maison à pied. Je marchais tout seul quand une voiture s’est arrêtée. Des gars en sont sortis et m’ont jeté dans la voiture, ils avaient des pistolets braqués sur moi et hurlaient en Portugais. Je ne comprenais rien. Je crois qu’ils voulaient juste m’amener à un distributeur et que je leur donne un peu de liquide. Je leur ai dit que je n’avais pas d’argent mais ils ne voulaient pas m’écouter. Puis la voiture a freiné à l’approche d’un feu rouge. Dès qu’elle s’est arrêtée, ou presque, j’ai ouvert la porte et j’ai commencé à courir. Ils sont sortis à leur tour et ont commencé à me poursuivre. J’ai sauté par-dessus la clôture d’un jardin et il y avait là deux chiens qui ont eux aussi commencé à me chasser. Je me suis alors caché. Quand les deux types ont sauté la clôture, les chiens s’en sont pris à eux. J’ai couru à nouveau et je me suis caché dans un buisson pendant un moment. Quand j’ai réalisé que j’étais hors de danger, je suis sorti de là et je suis rentré à la maison, tremblant. C’était super flippant. »