polynésie
info locale

Miss Tahiti : un diadème de nacre pour une beauté précieuse

miss tahiti
Les diadèmes de Miss
©Comité Miss Tahiti / Teiki Dev
Porter un diadème, comme une princesse. Quelle petite fille n’en a pas rêvé ? Etre élue Miss Tahiti permet de le vivre. Chaque année, la nouvelle reine de beauté reçoit un diadème, un bijou somptueux qui officialise son titre.
Le diadème de Miss Tahiti, véritable symbole, est nouveau chaque année. Il marque une consécration pour la jeune femme élue. La remise du diadème est un moment central de l'élection d'une Miss tant dans son rituel que dans sa valeur. L'ancienne Miss pose le diadème sur la tête de la nouvelle Miss.
Miss Tahiti : un diadème de nacre pour une beauté précieuse


Chaque diadème est unique, il est créé uniquement pour la Miss Tahiti qui le reçoit.



Son style, sa forme, ses matériaux, tout est confectionné dans une volonté de singularité. Depuis 2012, c’est l’atelier Hiro Ou Wen qui imagine et conçoit le fameux diadème pour parer la plus belle vahine du fenua. « Ma plus belle récompense ! », admet Hiro Ou Wen.

Le bijou la suivra partout pour les grandes occasions, puis, plus tard, restera le souvenir éternel de cette aventure. « Tous les ans, c’est un challenge de présenter un nouveau modèle », avoue Hiro Ou Wen.

De l’idée au dessin en passant par la confection,  plusieurs semaines de travail sont nécessaires à la création du diadème. « Il faut une semaine juste pour la réalisation, et autant pour le polissage et le montage. Sans compter la recherche de la bonne nacre en quantité suffisante pour que la couleur soit uniforme », confie l’artiste. La nacre, cette matière noble et précieuse qui fait la fierté d’Hiro Ou Wen. « Lorsque le comité m’a proposé en 2012 de réaliser le diadème des Miss Tahiti, c’était dans l’objectif de l’inscrire dans un style traditionnel et haut de gamme. » 

Pari réussi ! 6 diadèmes plus tard, l’exigence du créateur est intacte et ses couronnes toujours aussi surprenantes et raffinées.


Qu’elles soient incrustées de coquillage, inspirées des motifs de tatouage ou de fougère, les lignes sont délicates et les pointes, tournées vers le ciel, symbolisent l’élégance et la féminité ; comme autant d’échos au sacre de Miss tahiti...

Le 23 juin, nous connaîtrons enfin le visage de la Miss Tahiti qui aura l’honneur de porter le nouveau diadème de Hiro Ou Wen !

2017
6
©DR
2016
2015
2014
2013
2012

 
Publicité