MMA amateur : toute première édition en Polynésie

art martial polynésie française
MMA
©Polynésie la 1ère

La toute première compétition d'arts martiaux mixtes amateur en Polynésie se déroulera le 12 juin à Mahina. Au programme : douze combats établis par Raihere Dudes.  

La toute première compétition de MMA amateur jamais organisée en Polynésie se déroulera samedi 12 juin à Mahina.

Cette première édition nommée Tahiti XTREM Arts verra se dérouler douze combats d’arts martiaux mixtes amateurs. C’est un événement totalement inédit dans l’histoire du Fenua, depuis la l'autorisation en France de la pratique de cette discipline en compétition.

 

Un événement inédit


Une conférence de presse était organisée jeudi 3 juin pour présenter officiellement le tournoi. Plusieurs combattants ainsi que le maire de Mahina, Damas Teuira, et le principal organisateur de l’événement, Bernard Di Rollo étaient présents pour présenter l'évènement.

MMA
©Polynésie la 1ère


« C’est un grand pas pour Tahiti » a déclaré Henri Burns. L’événement ouvre la voie au développement de cette pratique en Polynésie – l'objectif étant, par la suite, d'organiser des combats pros au Fenua. « C’est une chance pour les générations futures, que cela se fasse ici », a-t-il ajouté.  

« Canaliser la jeunesse »


Le tavana a, quant à lui, insisté sur l’aspect social de cet événement, « en réponse au déchaînement de violence dans les rues ». Pour lutter contre les bagarres sauvages, quoi de mieux que d’organiser des combats officiels ? « Il faut laisser cette jeunesse s’exprimer, constate le maire, en la canalisant autour d’activités encadrées. »

MMA
©Polynésie la 1ère


La compétition est portée par une couverture médiatique importante et la présence de personnalités.

Fight card ON


Les organisateurs ont ciblé leurs participants. Bernard Di Rollo s’est appuyé sur des professionnels du MMA pour constituer l' affiche des combats. C’est donc Raihere Dudes qui a établi la fight card, grâce à ses connaissances et sur des critères bien spécifiques. Malgré la volonté d'intégrer des combats féminins, les femmes seront absentes du ring pour cette première édition.

MMA
©Polynésie la 1ère


500 personnes sont attendues dans le public. Ce quota a été déterminé pour ne pas déroger aux règles sanitaires. Bernard Di Rollo se dit prêt pour le spectacle.

Les organisateurs ont déjà annoncé deux autres dates, après celle du 12 juin : le 7 août, avec une fight card qui sera établie par Henri Burns et le 23 octobre. Pour l’heure, les rendez-vous sont fixés à la salle omnisports de Mahina à 15h00 pour le premier combat.