Moruroa e tatou souhaite renforcer son bureau

nucléaire tahiti
Roland Oldham, président de l'association Moruroa e Tatou
©Polynésie 1ère
L'association Moruroa e tatou s’est réunie ce samedi 31 mars, à la salle omnisport de la paroisse de Papara. A l’ordre du jour : des informations sur la loi Morin, le CIVEN, et l'institut d'archives.
Ce samedi s'est tenue l'assemblée générale de l'association Moruroa e tatou. Depuis le départ des deux metua, John Doom et Brunot Barrillot, piliers de l'association, le combat de Moruroa e tatou s'est vu affaiblie. Cette assemblée était donc organisée pour rassembler les membres de l'association mais aussi toutes personnes ayant travaillées sur les sites des essais nucléaires, les veuves et les personnes ayant contracté un cancer...

A l'ordre du jour de cette réunion :  des informations sur la loi Morin, le CIVEN, sur l'institut d'archives mais pas seulement. "Notre objectif urgent est de renforcer le bureau avec des personnes qui veulent s'investir corps et âme (...) Il semblerait aussi que le projet d'une étude épidémiologique annoncée par le Pays soit tombé à l'eau mais on ne doit pas abandonner ce projet", confie Roland Oldham, président de Moruroa e tatou qui présente les projets futurs de l’association. 

Interview

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live