Municipales 2020 : 1er tour d'horizon de forces en présence à Tahiti

élections tahiti
Que retenir du vote outremer pour les européennes ?
©SPM.1
Les élections municipales se dérouleront les 15 et 22 mars. Ce mardi 7 janvier, Polynésie la 1ère vous propose un premier tour d’horizon des forces en présence à ce jour dans quelques communes de Tahiti.  
2020 sera une nouvelle année électorale... Il y aura les sénatoriales normalement prévues fin septembre pour élire les deux prochains sénateurs qui siégeront jusqu’en 2026 au palais du Luxembourg. Mais il y aura d’abord les élections municipales, les 15 et 22 mars.

Les inscriptions sur les listes devront être déposées au plus tard le 7 février et les candidatures le 27 février. Polynésie la 1ère vous propose un premier tour d’horizon des forces en présence à ce jour dans quelques communes de Tahiti. 

A Papeete, Michel Buillard brigue un 5e mandat. Mais un autre candidat est déclaré : Marcel Tuihani junior, à la tête du "Te  ora api o Porinetia". Gaston Flosse vise aussi la capitale mais il lui faudra attendre le 12 janvier pour savoir si sa demande d'inscription est validée ou non par la commission de contrôle des listes électorales. 

Y aura-t-il une liste bleu-orange à Papeete ?  "Oui", répond Gaston Flosse. "Il y aura une liste Tavini à Papeete"  a déclaré de son côté Oscar Temaru à nos confrères de TNTV. Minarii Galenon est pressentie pour conduire cette liste. L’union n’est à ce jour, pas actée. Candidat potentiel également : Tauhiti Nena, l’ex- tête de liste du Tavini en 2014. 

A Faa’a, Oscar Temaru, élu dans son fief depuis 1983, sera aux prises avec le candidat-ministre Tapura Jean-Christophe Buissou. Le Tahoeraa Jean Temauri pourrait venir renforcer la liste du leader indépendantiste. La conseillère municipale Heia Parau élue sur la liste d’Oscar Temaru en 2014, est aussi candidate sous l’égide d’un nouveau parti "A Tia Mai". 

A Punaauia, le maire sortant Simplicio Lissant est la tête de liste du "Te Hotu Rau". Il  pourrait trouver sur son chemin Teva Rohfritsch, déjà candidat en 2014. Le vice-président pourrait conduire la liste " Tamarii Punaauia". Mais rien d’officiel pour l’heure. Le Tavini devrait conduire une liste menée par Cécile Mercier. Pas d’annonce à ce jour du côté du Tahoeraa.

A Pirae, face au maire sortant et président du pays Edouard Fritch. Pour l’heure, aucune alliance bleu-orange n’est scellée. Thilda Harehoe est pressentie pour mener la liste du Tavini.

A Mahina, le maire sortant Damas Teuira est candidat à sa propre succession avec son nouveau parti "Mahina i mua, ia hotu". Face à lui,  la députée et représentante désormais non-inscrite Nicole Sanquer, également présidente de la fédération Tapura de la commune. L’ancien maire Patrice Jamet devrait annoncer sous peu, sa candidature.

A Arue, face à Philippe Schyle, maire depuis 2003, une  liste d’union Tavini –Tahoeraa mais aussi ouverte à la société civile est en gestation derrière la présidente du groupe orange à l’Assemblée Teura Iriti. Autre candidat : Tepuanui Snow,   président de la fédération des parents de l’élèves de l’enseignement public,  à la tête d’une liste citoyenne "Ia Ora Arue".

A Mahina, Punaauia, les fédérations tapura devront se mettre d’accord pour finaliser leurs listes et leurs programmes avant demander le soutien ou pas  de leur parti. Le prochain conseil politique du Tapura Huiraatira en charge d’arbitrer pour les municipales est programmé jeudi soir. 
 

Ecoutez les explications de Marie-Christine Depaepe

Les Outre-mer en continu
Accéder au live