Natacha Helme, vice présidente du mouvement ''En marche'' Polynésie était l’invitée du journal

politique tahiti
Natacha Helme
Natacha Helme ©Polynesie1ere
Elle est revenue sur l’assouplissement de l’Interruption Volontaire de Grossesse qui ne s’applique pas en Polynésie.
En 2016 le nombre d'IVG en Polynésie s'élevait à 1016 dont 89 chez des jeunes filles de moins de 18 ans. L'Etat a modifié la loi sur l'interruption volontaire de grossesse. Le texte permet dorénavant aux sages-femmes de pratiquer une IVG médicamenteuse. Mais ce droit à l'avortement n'est applicable ni en Polynésie ni en Nouvelle-Calédonie.
Natacha Helme, Vice présidente du Mouvement En Marche Polynésie était l’invitée du journal.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live