Nouveaux profs : la ministre donne le ton

éducation tahiti
Accueil nouveaux profs
©Service de communication de la Présidence
La ministre de l’Education Nicole Sanquer-Fareata, et le Vice-recteur de la Polynésie française, Jean-Louis Baglan, étaient présents, ce matin, dans l’amphithéâtre de l’Université, à Punaauia, au regroupement des personnels enseignants et d’éducation nouvellement arrivés en Polynésie française.
La ministre a salué les nouveaux arrivants en indiquant que la Polynésie attendait, du fait de leur parcours et de leurs expériences, une plus-value pédagogique pour la jeunesse polynésienne. Il s’agit d’avoir la capacité à prendre en compte les spécificités de l’école polynésienne pour faire réussir les élèves, tous les élèves, y compris les élèves les plus fragiles. C’est notamment par la pédagogie et le travail en équipe dans les établissements scolaires que les enseignants contribueront à éviter l’échec scolaire ou même la déscolarisation pour certains élèves, a souligné la ministre.
Au sujet de l’absentéisme des personnels et notamment des personnels enseignants, sans remettre en cause les droits des fonctionnaires en la matière, Nicole Sanquer-Fareata a indiqué que l’administration a été amenée à prendre des décisions de retrait de salaire suite à de cas de départs anticipés, d’absences à des surveillances d’examens ou du baccalauréat.
Cette nouvelle année scolaire sera en outre une année importante puisqu’elle verra la mise en place de la réforme du collège et de nouveaux programmes adaptés à la Polynésie française, à l’école maternelle, élémentaire et au collège, et ce dans le contexte de la réactualisation de la Charte de l’éducation, et de la convention décennale relative à l’éducation.
Pour conclure, la ministre a insisté sur l’importance du travail en équipe, sur le fait de fédérer les efforts de tous, au sein de l’école et plus largement avec tous les partenaires de l’éducation, et ce dans un objectif de réussite scolaire, pour le bénéfice des élèves, et pour le bénéfice de la Polynésie dans son ensemble.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live