Vers la réouverture des frontières le 1er mai et premiers vaccins unidose Janssen pour les outremer

coronavirus tahiti
Ouverture des frontières le 1er mai et premiers vaccins unidose Janssen pour les outremer
Le gouvernement autour du président Fritch lors de la conférence pour dresser le bilan de la mission à Paris. ©Polynésie la 1ere

Les frontières de la Polynésie devraient rouvrir le 1er mai, vient de déclarer le président Fritch après sa mission à Paris. Par ailleurs, les premiers vaccins unidose Janssen devraient être livrés à petites...doses en priorité à des publics restreints, dont les outremer.

Lors de sa conférence de presse après sa mission à Paris, le président Edouard Fritch a annoncé la possible réouverture des frontières du fenua le 1er mai avec garantie de protection sanitaire maximale à l'entrée du territoire : filtration des entrées, tests PCR et application Etis. Une nouvelle très attendue par tous les professionnels du tourisme.

Sur le front de l'épidémie, la situation ici ne cesse de s'améliorer : seulement 3 nouveaux cas d'infection ont été détectés en 24 heures, 2 personnes sont toujours hospitalisées, et plus de 10 041 qui ont reçu les deux doses de vaccin, soit 717 de plus que la veille. 

Vaccins pour publics restreints

 

Comme tous les outremers, la Polynésie devrait bénéficier des premiers vaccins Janssen. En France, "les premières doses arriveront le 19 avril. Ce vaccin unidose sera d’abord administré à des publics restreints", relate le site Capital. Lequel précise que "les volumes très faibles des premières livraisons obligent la Direction générale de santé (DGS) à limiter l’accès à ce vaccin. Les habitants des territoires isolés, notamment dans les outre-mer, seront les premiers à bénéficier du vaccin de Janssen". 

Le site Capital ajoute que "dès le 19 avril, la France recevra un premier lot de 200 000 doses du vaccin contre la Covid-19 développé par Janssen. Puis 350 000 doses la semaine du 26 avril".

 

Covid-19 : les premiers vaccins unidose Janssen réservés aux outremer
©Direction Santé

L'allocution d'Edouard Fritch

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live