polynésie
info locale

Bagarre mortelle de Papara : des peines de 10 à 15 ans requises

justice Papara
Assises : deuxième journée du procès de la bagarre mortelle de Papara
©AM
Depuis lundi, six jeunes comparaissent pour violences volontaires en réunion ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Pendant son réquisitoire, l’avocat général José Thorel, a estimé qu’il y avait différents degrés de responsabilité. 
Au sommet de l’échelle, il y a Raoul, le plus jeune, 18 ans au moment des faits. C’est lui qui avait déclaré vouloir en finir avec Moearii. Il était très virulent, poussant des cris. Il avait donné des coups de pied comme pour enfoncer sa tête dans le sol. C’est aussi lui qui, sous l’emprise de l’alcool, a continué à frapper alors qu’un secouriste tentait de ranimer la victime. L’avocat général a requis le maximum, 20 ans de prison.

Il a demandé 15 ans, pour Matahi, Victor et Teddy. Tous responsables d’avoir porté des coups de pied et de poing à la tête alors que Moearii était au sol, aggravant ainsi son état. Et puis, le ministère public a requis 10 ans de prison pour Turiano et Tupunarii. Ils ont frappé mais se sont arrêtés quand les familles se sont interposées.

Moearii a succombé à une vingtaine de lésions cérébrales causées par la violence et la répétition des coups qui lui ont été portés. Pour l’avocat général, il est mort dans des conditions inhumaines, comme on ne tuerait pas une bête.

Le verdict sera rendu demain.
Publicité