L'imprimerie de la Dépêche de Tahiti n'a pas trouvé preneur

médias papeete
La Dépêche
©polynésie.1
Les rotatives de la société d'imprimerie de la Dépêche de Tahiti ont été mises en vente aux enchères ce matin au siège de la société à Fautau'a. 
Des « machines pour impressions des journaux, des mobiliers et des lots divers »… Voilà ce qu’on pouvait acquérir, ce vendredi 10 août dans la matinée lors de la vente aux enchères organisée au siège de La Dépêche de Tahiti, à Fautau’a.

Une demi-douzaine d’acquéreurs ont fait le déplacement, mais aussi des anciens salariés, comme Heimana Tetaria, ex-responsable de la maintenance. Il a suivi la vente de la rotative avec un pincement au cœur, comme il l'a confié à Inatio Raveino…
 

"J'espère qu'on redonnera une seconde vie à cette machine"

L’imprimerie de la Dépêche n’a pas trouvé preneur

Pour mémoire, le tribunal mixte de commerce de Papeete a décidé, au mois de juin dernier, de placer la société éditrice de La Dépêche de Tahiti en redressement judiciaire, à la suite du non paiement de près de 80 millions cfp d’arriérés de cotisation à la CPS
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live