polynésie
info locale

Invité du JT : Eric Marret, président d’honneur du syndicat des discothèques

loisirs papeete
Invité du Journal : Eric Marret, président d’honneur du syndicat des Discothèques
Invité du Journal : Eric Marret, président d’honneur du syndicat des Discothèques ©Polynesie La1ere
A deux jours du réveillon, les discothèques regrettent le dispositif « capîtaine de soirée »
tel qu’il existait il y a encore 10 ans, « encadré par l’Etat, et en partenariat avec la D.S.P., on organisait mieux le retour des jeunes non alcoolisés chez eux en les responsabilisant et donc en les récompensant ».

Aujourd’hui, ce sont aux patrons de boites de s’investir eux-mêmes lorsqu’ils veulent renouveler l’opération : « Le monde de la nuit n’est plus ce qu’il était il y a 4 ou 5 ans, on est écrasés par certains bars ou restaurateurs qui ne respectent pas forcément les horaires de fermetures ! De 9 établissement on est passés à 4. Pour la soirée de la St Sylvestre, nous sommes tenus par une charte de bonne conduite. Les « capitaines de soirée » c’est toute l’année. Nous offrons les boissons à la personne qui dans un petit groupe se propose de ne pas boire d’alcool pour emmener le reste de ses amis au moment de clôturer la soirée ».
 
Invité du Journal : Eric Marret, président d’honneur du syndicat des Discothèques
Publicité