Louise Carlson, 1ère et seule femme maire de Papeete, est décédée à l’âge de 87 ans

faits divers papeete
Denise Carlson
©Polynésie 1ère
Le grand livre de Louise Carlson se referme. La première et seule femme maire de Papeete vient de s’éteindre à 87 ans.
Institutrice de formation, elle enseigne dans les écoles de la capitale pendant près de 25 ans. Elle dirige un temps l’hôtel Matavai qui appartient à son père, également promoteur du Pic Rouge. En 1971, elle fait ses premiers pas en politique sous la bannière du Here Ai’a, pour l’autonomie et contre les essais nucléaires et devient conseillère municipale.

Alors retraitée de l’éducation, elle devient maire, en 1993, suite à la démission de Jean Juventin, jusqu’en 1995. En 1994, elle prend la tête d’un mouvement de grogne qui barre l’entrée de la vallée de Tipaerui aux camions-poubelles de Tamara’a Nui, pour protester contre les nuisances. Les négociations aboutiront à la fermeture de l’usine. Passionnée de plantes, elle organise les premières floralies et multiplie les engagements citoyens. A la fin de son mandat en 1995, Michel Buillard prend la suite. Louise Carlson était veuve et mère de 4 enfants. L’inhumation aura lieu jeudi à 10h30 au cimetière de l’Uranie.
Louise Carlson, 1ère et seule femme maire de Papeete, est décédée à l’âge de 87 ans

 

Réécouter son témoignage avec Michèle de Chazeaux
Mercredi 30 août à 13h05, radio Polynésie 1ère vous propose de réécouter le témoignage de Louise Carlson au micro de Michèle De Chazeaux dans l'émission "Rencontres"​. C'était en décembre 2009, Louise Carlson était alors directrice retraitée de l'école primaire Pina'i de Tipaerui.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live