Tribunal administratif : sur le départ, le président dresse son bilan

justice papeete
Jean-Yves Tallec
©polynesie.la1ère
Après 7 ans à la présidence du tribunal administratif, Jean-Yves Tallec quitte la Polynésie. Il a présenté, ce matin, le bilan de l'activité de la juridiction.
 
C’est un président du Tribunal administratif très ému qui a reçu la presse mardi 21 juillet dans la matinée. Jean-Yves Tallec s’apprête à voguer vers d’autres horizons après 7 ans passés en Polynésie.
 

4 000 décisions en 7 ans


Pendant ces 7 années qui se sont écoulées, le tribunal administratif a rendu plus de 4 000 décisions dont certaines très attendues notamment sur la fonction publique, le nucléaire, ou encore la concurrence.
Rien que depuis un an le nombre de dossiers traités a été de 368, soit une augmentation de 64% du volume d’affaires étudiées.
 

Délai de réponse record


Une grande satisfaction pour Jean-Yves Tallec c’est la rapidité de traitement des dossiers au tribunal administratif de Papeete.
Il est de 4 mois en moyenne alors qu’en métropole il atteint souvent 11 mois.

Parmi les affaires qui ont marqué sa présence il cite pêle-mêle: la révocation du directeur du centre hospitalier, le transfert d’un détenu de Polynésie française vers la métropole qui a été contesté, le dossier du swac (climatisation à l’eau de mer) du Centre hospitalier.
 

Un droit local unique


La Polynésie a été pour lui l’occasion de se frotter avec un droit local parfaitement dérogatoire par rapport à d’autres endroits du territoire français

Nous avons des décisions sur des affaires qu’on ne trouve nulle part ailleurs

Jean-Yves Tallec, président du tribunal administratif

Une particularité qui fait partie du « charme » du pays. Une Polynésie que le président du tribunal administratif semble quitter avec regret. Il espère revenir un jour.
©polynesie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live