polynésie
info locale

Le partage familial comme alternative à l’indivision

foncier tahiti
Le partage familial comme alternative à l’indivision
Le partage familial comme alternative à l’indivision ©Polynesie La1ere
Une gestion raisonnée de la jouissance des terres évite aux familles de se déchirer.
 
L’indivision foncière oppose parfois les ayants droit durant plusieurs générations. Elle déchire les membres d’une même famille et freine le développement du pays. Les conflits fonciers génèrent des procès qui s’étirent sur des décennies. A Hiti’a o Tera, une famille a obtenu une terre en héritage.

Plutôt que de se lancer dans d’interminables procédures, elle a opté pour une gestion raisonnée de cette parcelle. Cette alternative permet à tous les ayants droit d’en bénéficier immédiatement pour une durée de 90 ans.
 
Le partage familial comme alternative à l’indivision