polynésie
info locale

Partenariat Chine - Polynésie : des investissements et des questions

économie tahiti
conference de presse mission en chine
©Polynésie 1ère
Gaston Flosse a présenté hier matin, lundi 6 janvier, un bilan détaillé de sa mission en Chine. Ses RDV avec le vice-président chinois et plusieurs dirigeants pourraient déboucher sur des investissements, notamment le financement du Mahana Beach.
Les Chinois sont prêts à investir massivement au fenua. C’est le message livré par Gaston Flosse. Le président du Pays a fait hier en conférence de presse le bilan de sa mission asiatique fin décembre. Le tourisme, l’aérien, les ressources maritimes, l’agriculture, le photovoltaique, les dossiers sont nombreux. Les promesses également. Les entreprises chinoises seraient prêtes à investir dans tous les grands projets du fenua, comme la construction du Mahana Beach, avec des hôtels de luxe et sans doute un casino, mais aussi la voie rapide Papeete Taravao, le port de la presqu’ile..L'opposition surveille de près les prémisses de ces futurs partenariats économiques. Gaston Flosse assure que l’emploi local sera préservé, mais les Chinois ne viennent pas pour le charme du lagon. Alors comment vont-ils rentabiliser ces chantiers ? 

Reportage de Natacha Szilagyi, Patrick Tsing Tsing.


Pendant la conférence, Gaston Flosse a également rappelé à François Hollande une de ses promesses de campagne, le transfert de l’aéroport de Faa’a à la Polynésie française

Autre dossier bloqué par l’Etat : les visas. Gaston Flosse souhaite que des visas de courte durée soient accordés plus facilement aux touristes chinois, sans cela, pas de ligne directe entre Pékin ou Shanghai et Tahiti. Rappelons qu’en attendant cette ligne aérienne, un charter en provenance de Chine est prévu à la fin du mois, à l’occasion du nouvel an chinois. Pour trancher cette question des visas, Gaston Flosse vient d’adresser un courrier au ministre de l’Intérieur, Manuel Valls.


 

Publicité