À partir du 1er août, l’humanité toute entière vivra à crédit

environnement tahiti
SOS, planète en danger
©CCO Pixabay / mitsuecligsx
On l’appelle le « jour du dépassement » mondial. C’est la date à laquelle l’empreinte écologique de l’humanité dépasse la biocapacité de la planète. Le 1er août, le monde aura consommé, depuis le 1er janvier, plus que ce que notre Terre peut créer dans l’année.
Le « jour du dépassement » indique symboliquement la date à laquelle nous aurons consommé l’ensemble des ressources que notre Terre est capable de prodiguer en une année.

À partir de ce jour-là, nous puisons de manière irrévocable dans les réserves naturelles de la Terre.

Un jour de dépassement qui arrive de plus en plus tôt. « Si on continue comme ça, on aura bientôt de deux planètes terre pour pouvoir vivre », regrette Jerry Biret, créateur de l’événement Earth hour en Polynésie française et porte-parole du fonds mondial pour la protection de l’environnement, le WWF.

« Le monde va bientôt vivre à crédit. »


La date de dépassement est calculée chaque année par l’organisme international de recherches Global foodprint network. Elle est divulguée sur l’ensemble du territoire national par le WWF France.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live