Patrick Amaru, un homme pétri de culture

hommage tahiti
Patrick Amaru sur la scène de To'ata, en juin 2018
©CAPF
Humble et discret, ce poète prolifique aimait transmettre son savoir, comme il l’a fait récemment avec les élèves du conservatoire. L’intellectuel maohi, dévoué à sa langue et à sa culture, est décédé la nuit dernière des suites d’une crise cardiaque.
Écrivain, poète, membre du jury du Heiva, Patrick Amaru était aussi un des fers de lance du ‘orero et l’auteur le plus primé du Heiva, aussi bien pour les spectacles de danse que pour les pupu himene.

Toakura, Haururu Papenoo, Temaeava… de nombreuses troupes ont pu profiter de son immense talent.

D’où lui venait son inspiration ? Voici la réponse qu’il donnait lors de la remise du prix du meilleur auteur au Heiva 2015.

« La nuit de la création »


Patrick Amaru a été enseignant en langues et cultures polynésiennes. Il était un grand défenseur de sa culture, notamment à travers l’association Haururu, dont il a été le premier président.

Patrick Amaru s’est éteint brutalement, ce lundi, après avoir été ovationné, samedi soir, par le public de Toata lors du tableau final du gala du conservatoire. C’est lui qui a écrit le thème du spectacle, Te papa a Tu a-tua, les racines de la culture.


Patrick Amaru, un homme pétri de culture
Patrick Amaru, un homme pétri de culture